La propagande pour succéder à la pub

Publié le par Louis

Le pouvoir vous parlera-t-il tous les soirs à 20h30 ? C'est la crainte que soulève un amendement au projet de loi sur l'audiovisuel public. Il prévoit la diffusion de spots d'éducation sanitaire et d'instruction civique sur les créneaux laissés vacants par la publicité.


La réforme de l'audiovisuel continue de déchaîner les passions : pas moins de 850 amendements ont été apportés au projet de loi examiné aujourd’hui par l’Assemblée nationale. Mais celui présenté par le député UMP Yannick Paternotte retient l’attention.  Il propose de remplacer la publicité sur les chaînes publiques par des spots « ayant pour thèmes : l’éducation sanitaire et sociale, le développement durable, l’instruction civique et citoyenne et l’Union européenne ». Et le texte se fait plus précis en évoquant la « nécessité de largement diffuser une information […] sur de grands thèmes tels que le tabac, l'obésité etc. ».


Régine Chaniac, sociologue des médias à l’Institut National de l’Audiovisuel, s’indigne : « Les hommes politiques ne vont tout de même pas décider de ce qui passe à la télévision et à quelle heure ! » Mais elle nuance, n’étant « pas tellement inquiète d'une tentative de formatage des esprits ». Probablement parce que ces programmes auront du mal à retenir les téléspectateurs, comme  le pensent les syndicats qui dénoncent une télévision publique « synonyme de sérieux, [d’]austérité,[d’]ennui ». Un peu comme au bon vieux temps de l’ORTF.


Un nouveau cadeau aux chaînes privées

L’amendement propose même de définir les horaires de diffusion des spots : « à des heures de fortes audience tel que le créneau précédant le programme de première partie de soirée – entre 20h30 et 21h) ». La ficelle est trop grosse pour ne pas la voir. Avec la suppression de la publicité, France 2 et France 3 pourraient faire commencer leurs programmes du soir dès 20h35, après le journal télévisé. Chose impossible pour TF1 et M6 car le « tunnel » horaire entre 20h30 et 21h est le plus rentable en termes de publicité. Existe donc le risque de voir les téléspectateurs fuir le privé, attirés par des programmes publics débutant plus tôt. En empêchant de fait une telle situation, l’amendement, s’il était adopté, viendrait à point nommé pour les chaînes privées. Merci qui ?

Publié dans Journalisme

Commenter cet article

anthropology dissertation 08/10/2009 12:56


Blogs are so informative where we get lots of information on any topic. Nice job keep it up!!


Shin 02/01/2009 00:01

Bonsoir,

Je souhaite une excellente année et une longue vie dans la blogosphère à tous les membres de ma communauté cinéphile !

Amicalement,

Shin.

grutman 26/11/2008 17:08

Merci Sarko !

Mais c'est pas déjà le cas, le pouvoir est partout !!!

Louis 26/11/2008 01:03

Ceux que j'ai linkés dans mon article me font marrer. Bon, c'est sûrement pas leur but premier...

Kimio 26/11/2008 00:56

Cela dit, il y a déjà des spots diffusés sur de tels thèmes (sécurité routière, tabac, obésité...), sans que personne ne s'en offusque, bien au contraire.