Retour de flamme

Publié le par Louis

Les Jeux Olympiques de Pékin sont donc finis. Enfin ! A l'heure des bilans, on se gargarisera des 40 médailles françaises, de la "remarquable organisation", des "splendides cérémonies" ou encore des cas de dopage "anecdotiques". Il n'y a qu'à regarder la une du Dauphiné de ce matin : "Un final en or" avec une grande photo du stade olympique embrasé des feux d'artifice de la cérémonie de clôture. Des JO parfaits en somme, et des médias pratiquement tous unanimes pour le claironner.

On pourrait faire un autre bilan, celui justement de la couverture médiatique des JO. Rappelez-vous, quand la flamme traversait péniblement Paris, quand on évoquait un boycott de ces jeux, les médias avaient joué l'appaisement, sur le mode "Mais si, il faut y aller, c'est l'occasion unique d'avoir autant de journalistes dans ce pays pour parler de la situation là-bas". Jacques Rogg, le président du CIO, n'a pas dit autre-chose encore hier, interviewé par Daniel Bilalian sur France 2. 

Qu'il y ait eu des journalistes présents sur place, on n'en doute pas. Pour ce qui est de l'analyse de la situation sociale et politique, on repassera. Pendant deux semaines, comme il fallait s'y attendre, c'est avant tout et surtout l'aspect sportif qui aura été traité. Des articles de fond sur la Chine, on en aura lu que trop peu. Les protestations sur le Tibet, tellement peu relayées. Le verrouillage de l'information, à peine évoqué. Ah mais du sport, de "l'olympisme" (il faudra m'expliquer ce que c'est, l'olympisme, quand on voit ces derniers JO), des médailles, des records, ça, on en a eu !

Et il faut voir comment... Les Jeux Olympiques, c'est le retour par la grande porte de ce vieux chauvinisme gaulois si prompt à se réveiller. C'est les commentateurs sportifs qui nous parlent de "Nicolas Lopez" et du "Chinois", dont il ne mentionneront qu'une fois le nom, lors d'un combat entre l'escrimeur français et Zhong. Pareil exemple en judo avec cette fois l'"Algérien", comme on dirait l'"Ennemi". C'est le plateau de France 2 qui se colore de bleu, blanc, rouge quand la France remporte une médaille, avec le petit détail qui tue : un cocorico qui va bien. De la dérision, un peu, c'est sûr. Un peu, seulement. 

Et puis c'est les gens qui se mettent à suivre frénétiquement un imbécile et abstrait classement des médailles, qui s'enthousiasment pour des sports dont ils n'ont strictement rien à foutre avant et après la compétition ("Chouette, on a une médaille en tir à 10 mètres !"). Le retour de Footix en quelque sorte. Bref, c'est enfin fini, et les prochains ce n'est heureusement que dans 4 ans !

  

Publié dans Actualité - Politique

Commenter cet article

Louis 27/08/2008 10:21

Oui, j'ai été content de pouvoir voir du hand, du VTT, du BMX et de la lutte (oui, je trouve ça vraiment beau). Maintenant je te dis, j'ai vu plein de gens se réjouir de médailles dans des sports dont ils se foutaient objectivement, mais simplement parceque ça "nous" faisait monter au classement des médailles. C'est juste pathétique quoi.
La Coupe de Monde de Foot est également propre aux débordements cités, on est bien d'accord. Et elle a heureusement, elle aussi, lieu que tous les 4 ans.

Mounir 27/08/2008 02:02

T'as vision est peu être un peu biaisée par ton stage qui justement se limitait à l'aspect très conventionnel :)
Plus généralement, c'est très négatif tout ca. Les JO c'est bien pour découvrir de nouveaux sports. Ca permet à des sports peu médiatiques d'être diffusés. Le handball et l'escrime par exemple. Je connais un mec qui fait du hand qui se levait à 4h pour voir les match. Après, ok, c'est diffusé que lorsque la France joue, y'a un chauvinisme évident mais c'est pas propre aux JO, c'est propre au sport !

Ta conclusion, c'est méchant pour être méchant je trouve. Dire ca de la Coupe du Monde de football me semblerait plus juste... mais t'aimes le foot :)

Louis 26/08/2008 12:42

C'est justement tout le sens du "pratiquement" que je mets dans le premier paragraphe. Et je pensais entre autres à Rue 89 dans les médias qui ont vraiment joué le jeu des "contre-articles" sur la Chine. Mais ma critique reste valable, je crois, pour la télévision (et en particulier le service public). Sinon effectivement, c'est pas tellement une surprise mais bon...

Baptiste ETCHEGARAY 25/08/2008 23:57

j'ai pas mal suivi le "off" des jo sur rue89 et lemonde.fr et j'ai trouvé que l'aspect politico-social avait été plutôt bien couvert, avec des angles originaux et sans complaisance.. bref, je te trouve un peu dur avec "les journalistes" pris dans leur ensemble (même si je reconnais que l'aspect sportif-décompte de médailles-cocorico l'a largement emporté, mais est-ce vraiment une surprise?)

à plus p'tit louis
baptiste (from missouri, eh oui)